Le Congrès mondial réunit l'industrie pour favoriser le changement

Infos

Le Congrès mondial réunit l'industrie pour favoriser le changement

22 nov 2018 Muscat

Le lancement d'une nouvelle enquête auprès de l’industrie a donné le coup d'envoi à deux journées de discussions, de résolution de problèmes, de leçons apprises et de pratiques exemplaires de la prochaine génération. Elles se sont conclues aujourd'hui à Mascate par la signature d'une nouvelle feuille de route sectorielle.

 

Le président de Goldman Sachs International et ancien président de la Commission européenne, José Durao Barroso, a exhorté le secteur, lors de la séance d'ouverture, à travailler de concert pour apporter des changements positifs et concrétiser l'engagement du Pacte de Moscate qui va dans cette direction.

La dernière journée du Congrès a été consacrée à l'exploration de solutions avant-gardistes par des personnalités du monde des affaires qui ont profité avec succès de la vague de disruption et prospéré grâce à l'innovation. André Borschberg, cofondateur, PDG et pilote de Solar Impulse, a parlé de défis personnels et de dépassement de soi, suggérant que l'état d'esprit est le principal obstacle à la réalisation de l'impossible.

“Innover, a-t-il déclaré, c'est avant tout repousser les limites. C’est avoir la vision de ce que la technologie existante peut faire et l'expertise pour concrétiser cette vision. C’est être prêt à échouer, essayer à nouveau, échouer encore et finalement réussir. Et c'est une question de courage."  

Offrant un message positif pour l'avenir des emplois dans le secteur des transports, M. Rand Hindi de Snips.ai a déclaré : "L'IA n'est pas synonyme de chômage de masse - elle permettra un apprentissage continu de masse". L'interface cerveau-machine permet aux êtres humains d'utiliser l'intelligence émotionnelle pour la prise de décision et l'intelligence artificielle pour exécuter ces décisions", a-t-il ajouté. 

Les tables rondes se sont concentrées sur le transport routier autonome, en répondant aux nouveaux défis de la mobilité urbaine et en récoltant les bénéfices des pratiques innovantes susceptibles de générer de nouvelles sources de revenus et d’optimiser les ressources. Les sujets de discussion et de débats n’ont pas manqué.

Évoquant l'approche réglementaire de la technologie autonome, Chris Spear, de l'American Trucking Association, a déclaré : " Je n'ai pas besoin de 50 lois différentes, je veux simplement un cadre unique. Et l'innovation s'occupera du reste."

Tandis qu'Ahmed Nasr de HERE Technology a averti : "Nous aurons plus de 40 mégapoles concentrant plus de 10 milliards d'habitants, et tous se déplaceront d’un point A à un point B."

La séance de clôture s'est achevée par une invitation aux délégués à concrétiser l'héritage du Congrès mondial 2018 d’IRU en signant le Pacte de Mascate. Dans ses remarques finales, le Président d'IRU, Christian Labrot, a appelé l'industrie à prendre la tête du changement et à s’ouvrir pleinement à l'avenir.