white cliffs port of dover

Communiqué de presse

IRU appelle à un accord sur le Brexit afin de ne pas laisser place à la confusion dans le transport routier

21 jul 2017 Bruxelles

Alors que les négociations autour du Brexit entrent dans le vif du sujet cette semaine, il est essentiel que le gouvernement britannique et l’Union européenne parviennent à un accord global couvrant les nombreuses questions qui concernent le secteur du transport routier.

Le transport routier constitue la colonne vertébrale de l’économie européenne, la prospérité des marchés britannique et européen étant étroitement liée aux échanges réalisés par les deux partenaires commerciaux.

Parmi les questions clés figurent les outils de facilitation des formalités douanières tels que le TIR, les procédures et droits douaniers, les infrastructures de franchissement des frontières, la reconnaissance mutuelle des documents et formations ainsi que le poids et les dimensions des véhicules.

Si ces questions sont laissées en suspens, le transport routier de marchandises entre le Royaume-Uni et l’Union européenne pourrait se trouver gravement perturbé aux postes frontières.

Marc Billiet, qui dirige les travaux d’IRU en matière de transport routier de marchandises dans l’UE, a déclaré :

« L’importance de disposer d’un système commercial transfrontalier fonctionnel entre le Royaume-Uni et l’Union européenne ne saurait être suffisamment soulignée. Si aucun accord n’est mis en œuvre d’ici au retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne, des perturbations significatives sont à redouter aux postes frontières. »

L’absence d’accord ne serait pas viable pour le secteur du transport routier de marchandises, mettant de côté les procédures réalisables et compromettant sérieusement les perspectives commerciales.

Share