Global transit system to boost India trade

Communiqué de presse

Le TIR promet de dynamiser les échanges en Inde

28 jun 2017 New Delhi

L’Inde est devenue le 71e État contractant à la Convention TIR des Nations Unies. Géré et développé par IRU, l’organisation mondiale du transport routier, le TIR est le seul régime de transit douanier international.

Cette décision historique place l’Inde et ses voisins au centre des efforts visant à augmenter les échanges par voie terrestre et à améliorer l’intégration régionale en Asie du Sud et au-delà, en stimulant la capacité de la région à devenir une plaque tournante commerciale stratégique.

L’adhésion à la Convention TIR s’inscrit dans le cadre de la stratégie de transport multimodal de l’Inde, qui a pour objectif d’intégrer l’économie à des réseaux de production mondiaux et régionaux au moyen d’une amélioration de la connectivité.

Umberto de Pretto, Secrétaire général d’IRU, a déclaré : « Je suis ravi d’accueillir l’Inde au sein de la famille de nations TIR. Il s’agit d’une étape importante dans l’harmonisation des normes et la facilitation du transport, des échanges et du développement en Asie du Sud. »

« Nous nous réjouissons de collaborer étroitement avec le gouvernement et les entreprises indiens dès à présent en vue de la mise en œuvre du régime TIR », a-t-il ajouté.

Le TIR jouera un rôle décisif aux fins de la mise en œuvre, par l’Inde, de l’Accord de l’Organisation mondiale du commerce sur la facilitation des échanges, entré en vigueur cette année.

La convention encouragera également les initiatives nationales et multilatérales actuellement menées par l’Inde en matière de connectivité afin d’améliorer le transport routier transfrontalier, en facilitant l’intégration des échanges terrestres avec ses voisins.

Le TIR facilitera l’intégration avec le Myanmar et la Thaïlande ainsi qu’avec le Bangladesh, le Bhoutan et le Népal. Il permettra aussi à l’Inde de faire passer des chargements le long du couloir de transport Nord-Sud international via le port de Chabahar, en Iran, pour accéder à l’Afghanistan, qui est enclavé, et à l’Eurasie, riche en ressources énergétiques.

Le régime sécurise le versement des droits et taxes de douane en fournissant un mécanisme de garantie solide, ce qui réduit le coût des transactions commerciales et contribue à une augmentation de la croissance des échanges intra et inter-régionaux.

Boris Blanche, directeur des opérations d’IRU, a expliqué : « La décision de l’Inde de mettre en œuvre le régime TIR aura des conséquences positives de grande ampleur en matière commerciale et permettra des économies significatives en termes de temps et d’argent grâce à la rationalisation des procédures aux frontières, à la réduction des démarches administratives et à la diminution de l’attente aux frontières. » 

Les Nations Unies ont confirmé que la Convention TIR entrerait en vigueur dans six mois pour l’Inde et IRU commencera à travailler avec ses partenaires indiens en matière de formation, de développement et de sensibilisation pour accélérer la mise en œuvre.